Partenariat Sport et Handicap

Saviez-vous que votre coach était également un passionné de moto ? Pour ceux qui me connaissent bien, je pratique cette activité depuis mes 8 ans, une passion de l’adrénaline que je transmets à travers mes cours depuis des années. Une passion, qui reste néanmoins risquée et qui peut causer de nombreux dégâts physiques ou mentaux. La moto, c’est 22 fois plus de risques d’accident qu’en voiture, dont 40 % qui surviennent principalement chez les 18/34 ans. 

Ayant moi-même subi de nombreuses hospitalisations pour diverses fractures en tout genre, j’ai décidé il y a 5 ans d’allier mes deux passions. Créer un partenariat sport et handicap pour les personnes ayant subi des traumatismes suite à leur accident.

Grâce à un partenariat avec la clinique des 3 soleils, nous proposons des activités tous les jeudis et mardis pour de la rééducation et du renforcement musculaire. Des travaux d’équilibres et physiques permettent aux victimes d’accidents de la route de retrouver leur forme athlétique et de les aider à traverser ces moments difficiles avec le sourire. La bonne humeur étant toujours au rendez-vous, nous adaptons nos cours à chaque personne, en fonction de chaque handicap. 

Étant l’un des seuls club en France à proposer ce service, nous souhaitons perpétuer au maximum cette activité et accompagner les personnes laissées seules dans ces périodes compliquées. Un engagement, mais surtout un devoir en tant qu’humaniste. Nous souhaitions que vous et tous vos proches sachiez qu’il est possible de retrouver des forces et se ressourcer à travers le sport. Hit Fitness s’engage dans « Le sport pour tous ». 

Pour retrouver nos horaires cliquez ici, pour accéder au planning, vous trouverez les détails et conditions de ces prestations en nous contactant par mail ou directement dans votre club Hit Fitness.

Nous espérons que vous soutiendrez notre engagement et que ce partenariat permettra à de nombreuses personnes de surpasser leur handicap pour tous nous rassembler à travers le sport ! 

Lien vers notre article du Parisien : cliquer ici

Sportivement Olivier.